Quelque 10.500 Belges ont au total été victimes de l'erreur d'Atos Worldline, à savoir des répétions de transactions de 2005, selon l'entreprise qui précise avoir mis en oeuvre une "solution automatique" permettant à ces personnes de récupérer les montants en question dans les 24 heures.

Atos Worldline dit avoir trouvé une solution avec les banques. Les montants seront automatiquement reversés sur les comptes des clients concernés. Des paiements qu'une série de clients ont effectués avec leur carte Bancontact/Mister Cash le 8 mars 2005 vers 13h13 ont, trois ans plus tard, de nouveau été débités sur leurs comptes, explique la société qui estime la somme totale à environ 500.000 euros.

Les principales victimes sont les clients d'ING et de la Banque de La Poste. Atos Worldline, qui gère chaque jour 3 à 4 millions de paiements électroniques, mène actuellement une enquête pour trouver la cause précise de l'erreur.