Le syndicat dénonce l'absence de concertation après l'annonce de la fermeture de plusieurs magasins de la chaîne. Le personnel est parti une première fois en grève le 24 décembre. Samedi, il a poursuivi ses actions, déterminé à ne pas y mettre fin tant que la direction ne propose pas un plan social satisfaisant.

"Nous avons organisé un piquet de grève aujourd'hui car la direction envisageait de remplacer le personnel en grève par des étudiants. Elle entendait ainsi ouvrir le magasin malgré tout pendant les fêtes. Il s'agissait d'une tentative de contournement de la grève", a dénoncé Jalil Bourhidane, délégué permanent de la CNE.

Faute de proposition de la direction, une nouvelle action de grève sera organisée le 4 janvier. Les actions seraient alors étendues aux magasins situés dans les différentes provinces de Wallonie.

Une trentaine d'emplois sont menacés par le plan de fermeture de magasin WE l'année prochaine sur le territoire de ma ville de Bruxelles, à La Louvière et Woluwe Saint-Lambert. Un magasin employant 8 membres du personnel a déjà fermé ses portes à Namur. Cinq magasins WE resteraient en activité à Bruxelles et en Wallonie. Il y a en 17 en Flandre.