L'année 2020 a été tantôt surprenante, tantôt complexe pour les plateformes numériques et autres applications montantes. En 2020, ni Airbnb (location de logements) ni DoorDash (livraison de repas) n'ont réussi à atteindre l'équilibre.

Airbnb a perdu 4,6 milliards de dollars en tout, dont 3,9 milliards au quatrième trimestre. En 2019, elle n'avait perdu "que" 674 millions.

DoorDash a limité ses pertes annuelles à 461 millions, contre 667 millions en 2019. Mais au dernier trimestre 2020, ses pertes ont plus que doublé, à 312 millions.

Le paradoxe de DoorDash

En revanche, leurs chiffres d'affaires ont évolué dans des directions opposées. En effet, l'un, livreur de repas et courses à domicile, figure parmi les gagnants de la pandémie, l'autre, plateforme de réservation de logements touristiques, parmi les perdants.

DoorDash, dont l'activité a bondi avec les mesures de confinement et les fermetures des salles de restaurants, a vu son chiffre d'affaires multiplié par plus de 3, tant sur l'année (2,9 milliards de dollars, +227,7 %) qu'au quatrième trimestre (970 millions de dollars, +225,5 %), s'offrant même le luxe de surpasser un peu les attentes du marché.

© Shutterstock

L'entreprise basée à San Francisco a pourtant bu la tasse à la Bourse de New York. Son titre perdait environ 12 % lors des échanges électroniques après la clôture de Wall Street.

Airbnb continue de creuser

Airbnb, qui a souffert du freinage brutal du tourisme et des voyages d'affaires, a vu ses revenus plonger de 30 % en 2020, à 3,4 milliards de dollars, et de 22 % au quatrième trimestre, à 859 millions de dollars.

Mais son action Airbnb était dans le vert jeudi soir, portée par un avenir plus radieux : elle grappillait 0,24 %.

Car la reprise progressive du tourisme qui se profile, à mesure que la population est vaccinée, offre à Airbnb des perspectives positives, tandis que la réouverture des restaurants n'est pas une bonne nouvelle pour DoorDash.

"En 2021, nous nous préparons à la reprise des voyages. À mesure que le vaccin sera déployé et que les restrictions seront levées, nous prévoyons qu'il y aura un rebond important des voyages. Notre seule priorité en 2021 est de (s'y) préparer", a commenté la plateforme de réservation de logements dans un communiqué.

Les deux licornes avaient fait des débuts fracassants à Wall Street au cours de la même semaine du mois de décembre. Les frais liés à ces introductions en Bourse ont d'ailleurs pesé sur leurs résultats.