L'opérateur suisse de boutiques hors taxes Dufry, qui a vu ses revenus s'effondrer avec le gel du tourisme et du transport aérien, va réduire ses dépenses de personnel de 20% à 35% a-t-il annoncé mercredi.

Le groupe suisse, à la tête d'un réseau de 2.400 boutiques dans le monde dans les aéroports, terminaux maritimes et navires de croisière, a mis en place un programme de restructuration pour parer à la forte baisse de chiffre d'affaires attendue pour 2020, qui pourrait aller de -40% à -70%, selon les scénarios retenus, a-t-il indiqué dans un communiqué.

Il prévoit de réduire les frais de personnel de 20 à 35% entre les départs en retraite anticipée, la suspension des embauches saisonnières, les différentes aides perçues avec la mise au chômage partiel d'une partie de son personnel et les suppressions de postes à venir.

"Compte tenu des procédures de consultation dans plusieurs pays, il n'est pas possible actuellement de fournir des détails sur le nombre de postes concernés et leur emplacement", a ajouté le groupe.

En avril, le groupe avait vu son chiffre d'affaires s'effondrer de 94,1%.

Après avoir débuté l'exercice en hausse de 0,8%, ses ventes avaient fléchi de 2,3% en février avant de se contracter de 55,9% en mars, puis de s'effondrer le mois suivant alors que les avions sont restés cloués au sol dans de nombreux aéroports.

Compte tenu du degré élevé d'incertitudes quant à l'évolution de la pandémie de Covid-19 et ses répercussions pou l'activité économique, le groupe avait dit envisager plusieurs scénarios, estimant que la baisse de chiffre d'affaires pourrait osciller entre -40 et -70% cette année.

En 2019, son chiffre d'affaires se montait à 8,8 milliards de francs suisses (8,2 milliards d'euros à taux actuels).

Le plan de restructuration interviendra entre juin et octobre, a précisé le groupe dans le communiqué.