Un accord a été conclu avec le groupe pétrolier britannique Netoil qui transférera Merit Capital à sa filiale J.P. Kenny Petroleum, cotée en bourse à Oslo, lit-on jeudi dans L'Echo et De Tijd. Le gestionnaire de fortune gère plus de 1,2 milliard d'euros d'actifs et compte 5 bureaux en Flandre. La société a fait parler d'elle l'année dernière après des investissements controversés et d'importantes transactions avec des tiers à l'insu de la société. Une enquête est toujours en cours.

Plusieurs acteurs belges et étrangers ont examiné le dossier, mais c'est finalement une offre du groupe Netoil qui a été retenue. La Banque nationale doit encore approuver la transaction

J.P. Kenny a récemment repris des champs de pétrole et de gaz irakiens à Netoil en échange de stocks. Il détient aussi des intérêts pétroliers en Colombie. Mais le groupe souhaite se transformer en investisseur dans le milieu financier.