Le sénateur sp.a Johan Vande Lanotte a dénoncé mardi la réduction d'impôt accordée par le gouvernement à Electrabel dans le cadre du budget 2010 en vertu de l'accord trouvé au sein du conseil ministériel restreint. "Cela ressemble à un budget électoral, la facture ne nous sera présentée qu'en 2011", a-t-il affirmé à la VRT-radio. M. Vande Lanotte a affirmé que le secteur énergétique ne contribuait pas davantage (au budget de l'Etat), mais obtenait au contraire une réduction d'impôts.

"Je constaté seulement qu'il y a une réduction d'impôts pour Electrabel. En 2008, ils payaient 250 millions d'euros, en 2009, 500 millions. En 2010, ce montant tombe à 215 à 245 millions. Une des entreprises qui fait le plus de bénéfices en Belgique paie moins d'impôts en comparaison avec l'année précédente", a dit M. Vande Lanotte.

Selon le sénateur sp.a, les déductions fiscales pour les maisons passives et les panneaux solaires seraient réduites. "Les gens ordinaires qui placent un panneau solaire ou qui isolent leur logement paieront davantage d'impôts et cela ne me convient pas", a-t-il ajouté. M. Vande Lanotte a encore indiqué se poser des questions sur les nombreux chiffres ronds qui figurent dans le budget. "Cela ne ne semble pas un travail très précis", a-t-il fait valoir.