Entreprises & Start-up

L'information, qui circulait ce vendredi à l'état de rumeur, a été confirmée à l'echo.be par le porte-parole d'Electrabel Fernand Grifnée.

"Le recours a été introduit cette semaine", a déclaré le porte-parole à l'echo.be. La possibilité d'un tel recours avait été annoncé à plusieurs reprises par le CEO de GDF Suez Gérard Mestrallet, qui juge cette taxe "discriminatoire et disproportionnée".

Pour le ministre fédéral de l'Energie Paul Magnette (PS), cette taxe vise à récupérer une partie de l'amortissement trop rapide qu'Electrabel a pu récupérer au niveau des centrales nucléaires belges, alors que leurs exploitants réalisent d'importants bénéfices. Déjà versée mais contestés par GDF Suez, la taxe pourrait en outre grimper à 500 millions d'euros en 2009, redoute Mestrallet. Le parlement belge avait voté cette loi en décembre dernier, prévoyant le paiement de la taxe par GDF Suez et SPE-Luminus (numéro deux du secteur), destinée à alimenter le budget fédéral de 2008. Le gouvernement fédéral prévoit de reconduire la taxe.