Veolia Environnement a profité de l'annonce de l'abandon de son idée de rapprochement avec Vinci. Il a clôturé en hausse de 2,12pc à 37,60 euros hier à la Bourse de Paris. Il a toutefois ralenti sa progression en cours de séance, après avoir atteint un plus haut de 39,15 euros (+6,33pc), les analystes soulignant que ce projet jette de toute façon le doute sur la stratégie du groupe. Cette incertitude a conduit la banque d'affaires américaine Goldman Sachs à abaisser sa recommandation sur le titre Veolia à «en ligne» contre «surperformance» auparavant.Le titre Vinci est quant à lui resté dans le rouge (-0,51pc à 78,30 euros) après avoir engrangé 5,50pc sur les trois dernières séances. La progression du titre Veolia n'effaçait qu'une partie de sa chute de 17pc accusée la semaine passée. Celle-ci était intervenue alors que les analystes avaient jugé un rapprochement avec Vinci difficilement compréhensible d'un point de vue stratégique, même s'il paraissait «sensé d'un point de vue financier», rappelle Sofia Savvantidou, analyste chez JP Morgan.

Veolia Environnement a annoncé samedi renoncer à son projet de «rapprochement amical» avec Vinci, «au regard des positions prises par la direction» du groupe de BTP qui ont considéré cette démarche «hostile». Le groupe avait toujours indiqué que ce rapprochement ne se ferait qu'avec l'accord des deux conseils d'administration.Veolia en a aussi profité pour annoncer revoir à la hausse les perspectives de croissance de son chiffre d'affaires pour 2006, une croissance qui devrait être «supérieure à 10pc» contre une hausse de 6 à 8pc attendue jusqu'ici. (AFP)

© La Libre Belgique 2006