Touché de plein fouet par la crise sanitaire liée du coronavirus, le géant du covoiturage, Uber, a opéré une coupe drastique dans ses effectifs. Une vague de licenciements 2.0 annoncée par vidéoconférence.

La société Uber a licencié 3.500 employés des services clientèle et recrutement, lors d'une vidéoconférence via Zoom. Celle-ci a duré à peine trois petites minutes.

"Notre activité de chauffeurs privés s'est effondrée de moitié. Il n'y a donc pas assez de travail pour de nombreux employés du support client. En conséquence, nous supprimons 3.500 postes ", a indiqué Ruffin Chevaleau, directrice du service clientèle basé à Phoenix aux Etats-Unis.

Voici comment les employés licenciés ont donc appris qu'ils prestaient leur dernier jour chez Uber.