Enfin dans le vert, la Fnac investit

Entreprises & Start-up

Monique Baus

Publié le

Enfin dans le vert, la Fnac investit
© Bauweraerts

C' est une Fnac revigorée que nous souhaitons vous présenter", a d'emblée averti Yves Lagier, directeur général de Fnac Belgium, avant de se lancer dans les premiers détails concernant les chiffres réalisés par la Fnac en Belgique cette année. Le ton est donné : pour la direction, les mots "plan de relance" sont définitivement oubliés.

Le chiffre d'affaires réalisé par le groupe Fnac pour les six premiers mois de 2007 atteint 2,065 milliards d'euros. Fin 2006, la situation affichait 4,538 milliards. "Le premier semestre est toujours plus faible que la fin de l'année", précise le patron.

Et la Belgique là-dedans ? "Elle représente 15 pc du chiffre d'affaires international". Et d'ajouter, alors que Fnac Belgium n'enregistrait plus de bénéfices depuis 2003, que "le retour au break even cette année est globalement acquis". D'après le directeur, le chiffre d'affaires belge tournera autour de 190 millions d'euros. "Soit une progression à deux chiffres." Mieux : "Notre croissance sera désormais rentable. Les ouvertures de magasins et autres investissements ne se feront pas au détriment de la rentabilité. Objectif : plus 3 pc par an."

Sans surprise, les ordinateurs et écrans LCD ainsi que les accessoires et la téléphonie figurent parmi les produits "locomotives". "La rentabilité est surtout soutenue par les produits techniques", explique encore Yves Lagier. "Mais nous venons aussi de réaliser six excellents mois avec les livres dont les résultats globaux, entraînés par le succès de Harry Potter, sont très bons." A noter, le plus surprenant nouvel engouement pour les appareils photo de type "reflex". "Plus simples d'utilisation que la génération analogique, ils connaissent un développement étonnant."

Des jouets depuis juin 2007

Sans le succès de la politique d'adhérents menée par la chaîne, ces premiers résultats ne seraient pas non plus aussi optimistes. "Nous comptions 90 000 adhérents au début, il y en a maintenant 170 000. Et nous atteindrons les 200 000 avant la fin de l'année. Dans certaines villes, les adhérents réalisent jusqu'à 50 pc de notre chiffre d'affaires." Puisqu'on parle des réussites, il faut aussi mentionner la billetterie "en énorme expansion" et les premiers succès de la politique transversale dite des "univers".

L'univers jeunesse est le premier. Transversal, il mélange tous les produits destinés aux enfants : jouets, CD, DVD, et livres (qui représentent ensemble 55 pc des ventes) et les produits électroniques (45 pc). "L'arrivée du jouet en juin a augmenté le chiffre d'affaires du département jeunesse de 30 pc." Un millier d'articles sont actuellement référencés. Il y en aura deux fois plus pour la fin de l'année. Les performances de la "bulle" des petits incitent le groupe à en lancer d'autres. "Pour les grands lecteurs, les mélomanes,... Les noms doivent encore être trouvés mais ces univers devraient voir le jour courant novembre."

A l'autre extrémité du hit des performances, le secteur du son, les MP3 et CD. "Pas parce qu'on en vend moins, mais parce que les prix de vente se sont effondrés ce qui fait que le chiffre d'affaires peut, au mieux, se stabiliser."

© La Libre Belgique 2007

A lire également

Libre ECO

Immobilier pour vous