Entreprises & Start-up Le réseau social vient de déposer un brevet qui lui permet de savoir si vous êtes fiable financièrement... Les banques y voient une aubaine.

D'après les informations du Figaro, Facebook est désormais capable de savoir si vous êtes une personne fiable financièrement d'après les relations que vous entretenez avec vos contacts et via les échanges que vous avez avec eux. Un pas de plus vers le voyeurisme ? Sans aucun doute mais cela n'empêche pas les banques d'envisager de passer par ce biais-là pour savoir si vous avez un profil favorable, ou pas, à l'octroi d'un prêt immobilier.

Cela induit que lors d'une demande de prêt, les banques jetteraient un œil sur les notes de crédit des amis Facebook de la personne demandeuse. Si vous avez la chance d'être en relation avec des individus qui respectent les échéances créancières ou qui sont déjà propriétaires, alors vous avez plus de chances d'obtenir un avis favorable... Une logique qui peut paraître discriminatoire.

Toujours d'après le Figaro, la Federal Trade Commission condamne toutes formes de discrimination bancaire. Les créanciers ne doivent donc pas tenir compte de la couleur de peau, de la religion, de l'âge, du sexe ou de l'orientation sexuelle des demandeurs. Pour le moment, et c'est là que le bât blesse, rien n'est précisé sur cette pratique qui pose évidemment question puisque, normalement, les banques ne sont habilitées qu'à examiner votre manière de gérer votre argent à titre personnel et non pas à se renseigner sur la façon dont se débrouillent vos amis Facebook en la matière.

Patrick Ficklin, patron du bureau américain de protection financière des consommateurs, s'est exprimé à ce sujet dans les colonnes du New York Times en précisant que "Si nous encourageons l’innovation, nous sommes doublement attentifs pour surveiller ce marché". Suffisant pour rassurer les adeptes du réseau social concernés par un prêt immobilier ?