Il s'agit du premier versement de dividendes en treize ans, selon De Tijd. Les gouvernements avaient alors dû sauver l'assureur après la crise financière. Ces dernières années, l'argent a déjà afflué vers la holding intermédiaire Vitrufin, mais cela a servi à rembourser un emprunt obligataire.

De plus, Ethias a publié ce mercredi des résultats annuels qui ont dépassé ses propres prévisions. Le bénéfice net s'est élevé à 205 millions d'euros, soit près de 8 % de plus qu'en 2019. La collecte - les primes d'assurance perçues - a augmenté de 2 % pour atteindre 2,73 milliards d'euros.

L'assurance Non-Life s'est bien comportée

L'activité d'assurance non-vie (Non-Life) s'est particulièrement bien comportée, avec une charge de sinistres moins élevée pendant le lock-down, ce qui a porté le résultat d'exploitation à 170 millions d'euros, soit 39 millions de plus qu'en 2019.

En assurance vie, le résultat d'exploitation a été limité à 64 millions d'euros, soit une légère augmentation par rapport à 2019.

L'assemblée générale d'Ethias doit cependant encore approuver le dividende. En tout cas, la proposition est conforme aux conditions de la Banque nationale, a déclaré l'assureur ce mercredi. L'année dernière, les banques et les assureurs ont été invités à ne pas verser de dividendes afin de constituer un capital plus important pour faire face à la crise du coronavirus.