Non, les ventes de chansons sur l'iTunes Music Store ne sont pas en chute libre. C'est du moins ce qu'affirme la société californienne Apple qui a vigoureusement démenti, jeudi, l'information du cabinet d'étude Forrester Research selon laquelle le chiffre d'affaires mensuel du site musical aurait chuté de 65 pc depuis janvier.

"Cette affirmation selon laquelle les ventes d'iTunes auraient ralenti est tout simplement incorrecte", affirme Alan Hely, le porte-parole d'Apple Europe. "Apple continue à mener la révolution de la musique numérique avec près de 70 millions de baladeurs iPod vendus à ce jour, et plus de 1,5 milliard de chansons achetées sur le iTunes Store. Aux Etats-Unis, nous avons une part de marché de près de 6 pc sur le marché global de la musique, ce qui fait de nous le quatrième acteur sur ce marché".

Apple, dont l'action avait perdu environ 3 pc à Wall Street mardi avant de repartir à la hausse mercredi et jeudi, ne rigole donc pas du tout avec les chiffres de Forrester. En faisant pression sur Josh Bernoff, l'auteur de l'étude chez Forrester Research, la firme à la pomme est même parvenue à faire en sorte que celui-ci clarifie sa position sur son blog http://blogs.forrester.com/.

"Pour que les choses soient claires, les ventes d'iTunes ne sont pas en train de s'écrouler. Les données dont nous disposons sur les transactions des cartes de crédit indiquent une vraie chute entre janvier et le reste de l'année, mais avec le nombre de transactions que nous avons pris en considération, il n'est pas possible de tirer des conclusions définitives, comme nous l'affirmions déjà dans notre rapport", écrit Josh Bernoff, dans ce qui ressemble fort à une volte-face. Il précise tout de même que l'ensemble de l'industrie musicale doit s'inquiéter du fait que le succès d'iTunes est encore très loin de compenser l'érosion rapide des ventes de CD.

Manque de transparence

Dans le même temps, Apple a fait savoir qu'une autre étude, menée par le cabinet Piper Jaffray, révèle au contraire que les ventes d'iTunes se seraient accélérées au cours des neuf premiers mois de l'année. D'après ce rapport, le nombre de chansons vendues par semaine sur le site musical aurait bondi de 78 pc par rapport à la même période l'année dernière. Selon Piper Jaffray, 695 millions de chansons ont été vendues sur iTunes entre janvier et septembre, ce qui représente des ventes hebdomadaires de l'ordre de 18,5 millions de fichiers musicaux.

Pour rappel, l'iTunes Store, lancé aux Etats-Unis en 2003 et en Europe fin 2004, s'est imposé depuis lors comme le principal site légal de musique en ligne, avec un catalogue de plus de 3,5 millions de chansons.

Selon Apple, l'iTunes Store détient une part de marché de plus de 80 pc et ne "connaît absolument pas de diminution au niveau des téléchargements".

Des belles phrases qui n'empêchent pas la plupart des observateurs de penser que la société californienne devrait apprendre à être un peu plus transparente sur les chiffres la concernant.

© La Libre Belgique 2006