Les opérateurs boursiers Euronext et London Stock Exchange (LSE) ont entamé des discussions secrètes en vue d'une éventuelle «fusion entre égaux», affirme dimanche l'hebdomadaire britannique «The Observer». Cette fusion créerait un marché boursier paneuropéen dont la valeur est estimée à environ six milliards de livres sterling (8,6 milliards d'euros), indique le journal. Les discussions se dérouleraient actuellement entre Morgan Stanley, conseiller financier d'Euronext, et Merrill Lynch, qui représente le LSE. Ce projet de fusion pourrait être soumis au vote des actionnaires d'Euronext lors de leur assemblée générale le 23 mai, selon l'hebdomadaire qui estime que nombre d'entre eux pourraient y être favorables, en l'absence de proposition plus intéressante, du New York Stock Exchange par exemple.

Dans l'éventualité d'une telle fusion, le LSE serait valorisé autour de 12 livres l'action et sa directrice générale, Clara Furse, aurait la possibilité de continuer à diriger la Bourse de Londres, affirme «The Observer».

La Bourse de Londres a repoussé trois offres d'achat de Deutsche Börse, de Macquarie Bank et du Nasdaq au cours des 15 derniers mois. Euronext, de son côté, était pressenti pour engager, dans les prochains jours, des négociations formelles avec Deutsche Börse en vue d'une fusion.

© La Libre Belgique 2006