Comme d’autres, le projet Covid-Solidarity.org est parti d’une page blanche. L’initiative a pris de l’ampleur.

Face à la crise sanitaire du coronavirus et au confinement décrété par le gouvernement belge, une série de start-up de l’écosystème digital et tech belge font preuve de réactivité et de créativité pour apporter leur aide. Difficile de citer, ici, toutes les initiatives. Certaines d’entre elles ont été lancées from scratch, comme on dit. En d’autres mots, c’est le surgissement de la crise qui déclenche la mobilisation.

Un exemple emblématique de cet élan est celui du projet Covid-Solidarity.org. "Répandons la solidarité, pas le virus", proclame cette plateforme créée par une petite dizaine de personnes avec le soutien de la communauté BeTech (groupe d’entrepreneurs, d’étudiants,…). "C’est un mouvement citoyen, 100 % volontaire, avec l’unique volonté de créer un impact social positif grâce à une plateforme d’entraide", résume Olivier Rousseaux, jeune entrepreneur bruxellois et l’une des chevilles ouvrières de Covid-Solidarity.

Pratiquement, il s’agit de mettre en relation des bénévoles avec des personnes isolées d’un même quartier (seniors, PMR, malades, etc.). Le but : effectuer des courses de première nécessité et en assurer la livraison, tout en évitant la propagation du virus. Il suffit de s’inscrire sur le site internet www.covid-solidarity.org et télécharger un modèle de liste de courses en ligne. Le remboursement est directement géré entre la personne aidante et la personne aidée. Depuis mercredi, un numéro gratuit est aussi disponible pour entrer en contact avec la plateforme (+ 32 2 808 96 54). "Nous avons rassemblé 60 volontaires-téléphonistes dans toute la Belgique (tant en néerlandais qu’en français), pour répondre chaque jour entre 8 h et 20 h, apporter une écoute bienveillante et mettre en contact les personnes isolées avec nos milliers de volontaires pour faire des courses, aller à la pharmacie,…".

Olivier Rousseaux explique que, depuis la mise en place de la plateforme d’entraide (mi-mars), plus de 5 000 personnes se sont inscrites comme volontaires et plus de 450 mises en contact ont été réalisées, "avec un taux de réussite de plus de 90 %" (sur 10 personnes mises en contact, 9 ont effectivement reçu une aide d’un volontaire de Covid-Solidarity) . Si toutes les énergies sont concentrées sur la crise du coronavirus, les initiateurs de la plateforme pensent aussi à l’après-crise. "Ce serait bien que toute cette communauté puisse survivre au-delà de cette crise sanitaire, confesse Olivier Rousseaux . Mais, si c’est le cas, ce sera pour mener d’autres actions de solidarité et d’entraide, sans aucun but lucratif".

DigitalWallonia4Good

Covid-Solidarity n’est pas la seule initiative à agir sur le terrain de l’entraide et de la solidarité. Nous avons déjà eu l’occasion, entre autres projets, de parler de GiveActions, de l’Agence digitale solidaire ou encore de Give a Day (avec la plateforme impactdays.be).

On épinglera aussi l’initiative prise par le réseau des partenaires Digital Wallonia (DigitalWallonia4Good). L’objectif est de valoriser les initiatives et les acteurs s’appuyant sur le numérique pour répondre à une urgence de santé ou de société et offrir un service alternatif ou complémentaire à l’offre traditionnelle (pour les entreprises, les organisations, les citoyens, les écoles,…). Si vous êtes une start-up, une PME ou une grande entreprise active dans le secteur du numérique ou de l’e-commerce et que vous souhaitez partager votre initiative, il est possible de compléter un formulaire sur digitalwallonia.be afin de présenter vos propositions. La démarche doit être un acte solidaire sans but commercial.