Près de 10.000 Belges sont concernés par la situation du tour-opérateur Thomas Cook, dont la faillite a été annoncée ce lundi. Ces passagers ont des droits, rappelle Test-Achats. 

"La loi belge du 21 novembre 2017 relative à la vente de voyages à forfait oblige les tour-opérateurs à contracter une assurance contre l'insolvabilité auprès d'un fonds de garantie ou d'une compagnie d'assurance et à indiquer clairement le nom et les coordonnées de l'organisme assureur en question sur le bon de commande et le contrat de voyage. Les clients savent ainsi qui les assure contre l'insolvabilité", explique l'association de défense des consommateurs.

Thomas Cook est affilié auprès du Fonds de garantie voyages, qui protège les voyageurs lorsque la faillite intervient pendant leur voyage, en payant les fournisseurs (hôtelier, compagnie aérienne, ...) pour qu'ils puissent poursuivre leurs vacances ou en les rapatriant si nécessaire (éventuellement en prolongeant le séjour s'ils ne peuvent pas repartir immédiatement), précise-t-elle.

Le Fonds de garantie prend également en charge les frais de communication que les voyageurs ont encourus pour le joindre de l'étranger, indique enfin Test-Achats.