"Dans les conditions actuelles de marché, nous ne pensons pas que les deux propositions offrent une valorisation suffisante pour le contribuable, c'est pourquoi le gouvernement a décidé de présenter une loi pour placer Northern Rock dans une période temporaire de nationalisation", a déclaré le ministre des Finances Alistair Darling.

Début février, deux candidats avaient déposé une offre de reprise de Northern Rock: le conglomérat mené par Virgin du milliardaire Richard Branson, qui comprenait aussi notamment l'assureur américain AIG et l'homme d'affaires américain Wilbur Ross, et un dirigeant de Northern Rock, Paul Thompson, ancien directeur général de la compagnie d'assurances Resolution, qui avait pris la tête d'un plan de redressement proposé par le conseil d'administration de la banque.

M. Darling a précisé que "chaque option" pour une solution avec le secteur privé avait été explorée, mais que malgré les améliorations apportées par les deux candidats à leurs propositions initiales, leurs propositions ne répondaient pas aux attentes des pouvoirs publics. Mais "l'avenir à long terme de cette banque est dans le secteur privé", a-t-il souligné.

C'est la première fois depuis les années 1970 qu'une société est officiellement nationalisée au Royaume-Uni.