• Dans un marché milanais en hausse de 0,71%, l'action FCA bondissait de 10,13% à 10,994 euros vers 11H15 GMT.
  • Dans le même temps, le titre PSA (Peugeot Citroën) gagnait 3,49% à 16,76 euros sur la place parisienne qui progressait de 0,45%.

Pour que leur union reste un mariage entre égaux, PSA et FCA ont un peu changé les termes de leur contrat de mariage afin de prendre en compte l'impact de la pandémie sur leurs comptes respectifs.

FCA a notamment accepté d'abaisser le dividende exceptionnel qu'il souhaite distribuer à ses actionnaires avant la signature finale du rapprochement à 2,9 milliards d'euros contre 5,5 milliards auparavant.

PSA prévoit de son côté de distribuer sa participation de 46% au capital de l'équipementier français Faurecia à l'ensemble des actionnaires de la nouvelle entreprise baptisée Stellantis et non à ses seuls actionnaires, comme prévu dans l'accord initial.

Ces changements "préservent l'équilibre original de l'accord de rapprochement", ont souligné lundi soir les deux entreprises dans un communiqué commun.

Leur union, annoncée fin 2019, doit donner naissance au quatrième groupe automobile mondial en volume et au troisième en chiffre d'affaires, abritant sous le même toit des marques emblématiques comme Peugeot, Citroën, Opel, Jeep, Alfa Romeo et Maserati.