Un accord a été trouvé entre la direction de Lidl et le syndicat socialiste, ce qui permet d'éviter sur le fil une action de grève qui avait été annoncée pour ce samedi, a-t-on appris auprès de la direction et du syndicat. Des propositions formulées mercredi par la direction pour alléger la charge de travail n'avaient pas été jugées suffisantes par le Setca, qui avait appelé à une journée de grève nationale dans les magasins de l'enseigne en Belgique ce samedi. Une ligne qui n'était pas suivie par les deux autres syndicats.

Mais un accord a finalement pu être dégagé entre la direction et le syndicat socialiste. En plus des propositions faites mercredi, la direction s'est engagée à prévoir au planning 28 heures de main-d'œuvre supplémentaire par semaine et par magasin.

L'enseigne va également prévoir jusqu'à fin juin la présence d'un steward devant chaque magasin les samedis et les jours de semaine de grande affluence. La problématique de l'agressivité de certains clients, dans le contexte du Covid, sera suivie de près, promet la direction. En outre, les gérants de magasin suivront une formation supplémentaire sur la gestion de l'agressivité en magasin.

Les supermarchés qui souffrent de nombreuses absences pourront bénéficier du renfort d'une "équipe volante". Enfin, les rénovations programmées de magasins seront suspendues pendant sept semaines. Ensuite, une entreprise externe se chargera des modifications jusqu'à la fin de l'année.

Une nouvelle consultation entre les syndicats et la direction de Lidl est prévue le 9 juin.