L'agence de notation Fitch a annoncé mardi avoir abaissé d'un cran la note de la Grèce à "CC", en raison de l'échec des négociations avec les créanciers et de l'annonce d'un référendum en Grèce décisif pour l'avenir économique du pays.

La Grèce, qui vient de demander au FMI un report du paiement dû mardi, avait déjà vu la veille sa note reléguée à "CCC-" par Standard and Poor's.

Pour Fitch, l'arrêt des négociations avec les créanciers "a significativement augmenté le risque que la Grèce ne soit pas capable d'honorer ses dettes dans les mois à venir".

Par ailleurs, l'annonce d'un référendum sur les mesures demandées par les créanciers rend possible un risque de sortie du pays de la zone euro, selon l'agence de notation.

Reléguée à "CC", la note de la Grèce n'est formellement plus qu'à quelques crans du défaut de paiement général.

La crise grecque a rebondi une nouvelle fois mardi soir lorsque le gouvernement grec a d'une part demander le report de paiement au FMI, et aurait d'autre part, selon certaines sources, évoqué une possible suspension de son référendum en échange d'un nouveau programme d'aide des Européens.