La plupart des travailleurs sont en grève depuis samedi, rapporte la CNE. "Ils refusent de travailler gratuitement, les comptes de l'entreprise ayant été bloqués par les banques. Les conditions qui ont mené à cette faillite la rendent inacceptable. Les travailleurs n'en subiront pas les conséquences sans réagir", annonce le syndicat.

Ce dernier dénonce une politique "financière plutôt que commerciale" dans le chef des fondateurs du groupe FNG, par ailleurs principaux actionnaires. La CNE rappelle également l'alerte de l'autorité de contrôle des marchés financiers par rapport à des transactions douteuses et pour lesquelles elle a transféré le dossier au parquet le 8 juillet dernier.

L'action prévue mardi débutera à 10h00.


FNG, maison mère de Brantano, CKS ou encore Fred & Ginger, emploie quelque 1.400 travailleurs en Belgique.