Cependant, la porte-parole de vanHaren ne le confirme pas. "Il est trop tôt pour le dire. Tout cela doit encore être examiné dans les prochains jours." L'enseigne néerlandaise de magasins de chaussures vanHaren Schoenen, filiale du géant allemand Deichmann, a annoncé lundi après-midi qu'elle reprenait dès le 1er octobre 43 magasins Brantano en Belgique.

Les sentiments sont mitigés du côté du personnel après cette annonce, constate Sven De Scheemaeker. "Ils (les employés) sont heureux qu'on ait pu trouver un acheteur, mais ils espéraient plus. Deichmann a longtemps fait croire qu'elle reprendrait de nombreux points de vente - jusqu'à 90 - ainsi que l'entrepôt et le siège."

D'après le syndicaliste, la reprise ne concernerait que des établissements situés en Flandre et vanHaren abandonnerait le nom de Brantano. "D'un point de vue commercial, cela ne semble pas être une bonne idée", analyse S. De Scheemaeker. Les magasins vanHaren sont en difficulté en Flandre, tandis que Brantano occupe une position unique sur le marché belge, juste en-dessous de chaînes comme Torfs mais au-dessus des magasins discount, et surtout l'enseigne séduit les familles.

La porte-parole de vanHaren assure ne pas pouvoir confirmer, à l'heure actuelle, que seuls les magasins en Flandre seront repris. Aucune certitude non plus concernant le nom de la marque. "Il est encore trop tôt pour se prononcer", dit-elle. "Cela doit encore être examiné dans les prochains jours."

Les syndicats ignorent combien d'emplois sur les 900 pourront être sauvés. "Nous nous attendons à ce que le chiffre soit inférieur à 300".

Sven De Scheemaeker demande également aux curateurs des éclaircissements sur l'échec des négociations avec Ziengs Retail. Ce groupe néerlandais se disait prêt à reprendre jusqu'à 70 magasins, une partie de l'entrepôt et 580 emplois, selon le syndicaliste.