Foires aux vins et foires... aux prix

Entreprises & Start-up

A.Ma.

Publié le

Foires aux vins et foires... aux prix
© EPA

Les ventes de vins baissent-elles avec la crise et les distributeurs vont-ils profiter des traditionnelles foires aux vins de l’automne pour se refaire une santé en la matière à coups de réductions record, en même temps qu’ils sortent aussi leurs belles bouteilles ? Un petit tour de quelques enseignes apporte des réponses nuancées.

"Depuis le début de l’année, cela se passe bien au niveau de la vente des vins", assure Alain Pardoms, acheteur vin chez Delhaize. "Le client a continué à consommer en faisant davantage attention au prix du vin avec quelques glissements vers des produits moins chers mais nous avions anticipé cette demande". Pour son action vin qui débute aujourd’hui et dure jusqu’au 3 octobre, Delhaize n’hésite pas à parler de "130 vins de qualité à des prix défiant toute concurrence". Qualité et prix. Dans les rayons pendant l’action, 80 vins à prix diminués jusqu’à 30 % et 50 bordeaux supplémentaires sur le site www.delhaizewineworld.com. En outre, le distributeur élargit son assortiment en ligne avec 100 nouvelles références dont "de grands vins de Bordeaux d’excellents millésimes comme 2005, 2003 ".

Pour sa part, Carrefour "vend le même volume qu’au premier semestre 2008 mais la clientèle achète différemment", d’après le service communication, "optant par exemple pour une bouteille ou deux de cava espagnol plutôt qu’une de champagne". Sachant que le vin (en ce compris les effervescents) compte pour 18 % du chiffre d’affaires d’un magasin. Le festival est, bien sûr, un moment clé pour le distributeur avec "beaucoup de clients qui en profitent pour déjà faire des achats de fin d’année". Place donc cette année à un programme groupé et amplifié pour les hypermarchés (379 vins) et les supermarchés (240 des 379 vins) avec une offre "in out" de vins qui ne seront là que du 23 septembre au 10 octobre. "Nous offrons un choix, comme depuis plusieurs années, mais un choix au meilleur prix". L’axe prix est ici aussi bien présent. L’offre 2009 regroupe une large proportion de vins proposés entre 3 et 7 € (hors effervescents) avec 35 % des vins sous le seuil de 5 € dans les hypermarchés et près de la moitié dans les supermarchés. Une offre qui veut coller aux différents profils et goûts de la clientèle.

De son côté, Cora maintient son chiffre d’affaires avec un "déplacement au niveau des ventes", selon Alain Renier, acheteur vin. "On a vendu plus de bouteilles mais de valeur moindre, avec une augmentation des rosés pendant l’été, des mousseux - au détriment des champagnes - et des vins blancs". Pour son catalogue, du 6 octobre au 2 novembre, Cora a prévu le même nombre de pages et de références que l’an dernier mais "a légèrement diminué le nombre de pages de grands crus classés et renforcé l’offre entre 3 et 10 €"

Chez Colruyt, "on ne sent pas la crise en matière de vins", affirme Eric Van Rysselberghe, acheteur vin. "On a enregistré une bonne augmentation des ventes au cours des 8 premiers mois de l’année et aucun mois n’a été négatif. On ne constate pas non plus un refus des vins plus chers ou moyen de gamme. On voit cependant une augmentation un peu plus importante dans les vins les moins chers, un segment dans lequel nous suivons la concurrence du hard discount. Evidemment, ce ne sont pas ces vins-là que nous privilégions pendant notre festival du vin, car ce sont déjà les prix les moins élevés". Pour son festival, le groupe ne change pas sa recette et agit en trois volets pour permettre aux clients, happés par la rentrée scolaire et ses multiples frais, d’étaler leurs dépenses.

La première période s’étend jusqu’au 22 septembre avec, à la clé, 80 vins en promotion. "On retrouve toutes les couleurs, tous les goûts et toutes les origines", résume Eric Van Rysselberghe. De belles bouteilles et des vins plus courants. Les réductions vont de 12 à 20 %. La deuxième salve, c’est du 23 septembre au 13 octobre, avec 50 vins et la troisième du 14 au 27 octobre, avec une cinquantaine de vins. "Finalement, près de la moitié de notre assortiment est proposée en promotion. Et on double notre chiffre par rapport à un mois "normal", même si on vend encore plus en décembre", conclut l’acheteur vin.

A lire également

Libre ECO

Immobilier pour vous