Les taxes à l'importation imposées par le président Donald Trump sur l'acier et l'aluminium ont déjà coûté un milliard de dollars en bénéfices au constructeur automobile Ford, a affirmé son PDG Jim Hackett sur Bloomberg TV.

"Les taxes sur les métaux nous ont privé d'environ un milliard de dollars de bénéfices et ce qui est ironique c'est que nous nous fournissons de toute façon pour l'essentiel aux Etat-Unis", a déclaré M. Hackett, affirmant que si la guerre commerciale menée par le président tous azimuts "se poursuivait encore longtemps, il y aura encore plus de dégâts".

L'administration Trump a imposé depuis le printemps des tarifs douaniers de 25% sur l'acier et 10% sur l'aluminium qui concernent la plupart des partenaires commerciaux des Etats-Unis.

Ford comme d'autres grands constructeurs automobiles avaient critiqué l'instauration de ces nouvelles taxes punitives, que Donald Trump a souhaitées pour aider la production nationale.

Le premier constructeur automobile américain, General Motors avait affirmé pour sa part que la guerre commerciale en cours lui coûterait un milliard de dollars, essentiellement à cause d'une hausse des coûts.