Le groupe Ford Motor a fait état vendredi d’une perte trimestrielle supérieure aux prévisions, annoncé de nouvelles économies et qu’il allait chercher à vendre certains actifs non stratégiques pour s’adapter à la crise du crédit et au ralentissement économique. Ford a publié une perte d’exploitation de 2,98milliards de dollars au titre du troisième trimestre et précise que sa branche automobile a consommé sur cette période 7,7milliards de cash. Le groupe a fini le trimestre avec des liquidités de 18,9milliards de dollars. La perte nette du trimestre s’est réduite à 129millions de dollars, soit 6 cents par action, contre 380millions ou 19 cents par titre au troisième trimestre 2007. La perte nette des activités maintenues, hors éléments exceptionnels, s’est établie à 1,31 dollar action, alors que le marché attendait 94 cents. Le directeur financier du groupe, Lewis Booth, a toutefois déclaré qu’il estimait que l’état des liquidités était suffisant et qu’il n’anticipait pas de se servir de lignes de crédits pour les renflouer. Il a refusé de livrer des prévisions quant au rythme de consommation de cash. L’industrie automobile doit faire face à des défis sans précédents, a-t-il dit, tout en assurant que Ford avait pris les dispositions pour surmonter le ralentissement de l’activité. Lewis Booth a également dit que Ford, à l’image d’autres groupes automobiles européens, allait s’inscrire dans une démarche visant à obtenir un prêt de 40milliards d’euros. Ford a parallèlement annoncé des suppressions d’emplois dans ses effectifs payés au mois, c’est-à-dire essentiellement les emplois administratifs. (Reuters)