Fortis «confirme avoir invité Dexia à étudier la possibilité d'un rapprochement » et «a pris note » de la réponse négative de cette dernière, a fait savoir le groupe bancaire dans un communiqué.

«Fortis confirme avoir invité Dexia à étudier conjointement la possibilité d'un rapprochement, en se basant sur la conviction qu'il pourrait générer une importante valeur ajoutée pour les 2 entreprises, leurs actionnaires et toutes les autres parties prenantes », peut-on notamment lire dans ce communiqué.

Un peu plus tôt dans la journée, Dexia avait indiqué que son comité de direction avait jugé, à l'unanimité de ses membres, qu'il n'était «ni souhaitable, ni opportun » d'examiner une telle possibilité.

Ayant pris note de cette réponse négative, Fortis «réaffirme sa volonté de mettre en oeuvre sa stratégie de croissance » s'appuyant notamment sur le développement de chacun de ses segments ainsi que sur une expansion géographique.

«La stratégie de Fortis est et demeure essentiellement fondée sur la croissance organique mais peut aussi inclure des acquisitions », conclut le communiqué du groupe.