Fortis Banque a annoncé hier qu’elle avait "décidé, à titre exceptionnel de reporter son assemblée générale prévue le 23 avril 2009 à une date ultérieure en mai prochain" . La clôture des comptes au 31 décembre "a été retardée suite aux circonstances et développements relatifs à l’accord conclu entre BNP Paris, l’Etat belge et Fortis Holding qui inclut l’adossement de Fortis Banque à BNP Paribas" , poursuit le communiqué.

André de Barsy, actionnaire de Fortis Banque et analyste financier, s’insurge contre cette décision. Le report "n’est que le reflet d’une politique délibérée de non-information des actionnaires de Fortis Banque (par ricochet de Fortis Holding). La date du 23 avril implique que les comptes annuels à soumettre à cette assemblée soient disponibles dans le délai légal de quinze jours, soit au plus tard le 8 avril. Ce serait donc à la veille de l’AG de Fortis Holding à Bruxelles le 9 avril 2009" . Et André de Barsy de rappeler que le 22 janvier, Fortis Banque publiait "à la hâte des chiffres distordus par la moins-value sur les actifs ABN Amro. C’était alors une publication sans doute opportune pour influencer les actionnaires de Fortis, avant les AG de février. Curieusement, deux mois après, Fortis Banque n’est plus capable de publier des comptes annuels en temps opportun" , poursuit M. de Barsy. Le report des comptes signifie aussi le report du rapport de gestion.