Le BEL 20 ouvrait en baisse de 0,6 pc vendredi avant de repasser d'autant dans le vert à 4.381 points vers onze heures, grâce à la belle performance de Fortis (27,73) dont le titre bondissait de 4,1 pc pour plus de 2,2 millions d'exemplaires déjà négociés.

La perte accrue de IBt (6,72) faisait par contre plonger ce titre de 19,3 pc avec plus de 130.000 titres déjà traités. Treize des composants de l'indice vedette évoluaient dans le vert alors que Dexia (21,58) gagnait 0,3 pc et la KBC (96,25) une fraction; GBL (85,09) et Suez (40,26) étant pour leur part positives de 0,2 et 0,8 pc.

Umicore (161,24) cédait par ailleurs 0,1 pc contrairement à Solvay (103,14) et UCB (42,15) qui s'appréciaient de 0,5 et 0,9 pc. IBA (18,43) reperdait 3,7 pc tandis que OncoMethylome (11,85) ajoutait près de 3 pc à ses gains antérieurs.

InBev (64,13) se dépréciait de 0,5 pc et Delhaize (69,78) de moins de 0,1 pc tandis que Colruyt (153,06) récupérait timidement 0,5 pc après sa chute de 4,1 pc de la veille. Brantano (42,02) et Mitiska (11,10) plongeaient de 3,4 pc chacune; Exmar (22,98) abandonnant 3,4 pc à l'inverse de la CMB (49,54) qui rebondissait de 2,6 pc.

Belgacom (31,48) et Mobistar (59,17) progressaient de 0,8 et 0,9 pc alors que Option (8,95) et Telenet (22,90) cédaient 0,6 et 0,4 pc. Roularta (58,22) et ICOS (33,63) chutaient d'environ 2,5 pc, ce que regagnait Real Software (0,41); Agfa-Gevaert (14,15) abandonnant 1 pc alors que Barco (65,00) repassait d'une fraction dans le vert.

L'euro s'inscrivait à 1,4068 USD dans la matinée de vendredi, contre 1,4070 USD jeudi vers 16H30. L'once d'or cédait 15 cents à 736,70 dollars et le lingot se négociait comme la veille autour de 16.835 euros.