Le ministre des Finances, Didier Reynders, s'en est pris samedi au quotidien De Standaard dont il a qualifié les méthodes de "scandaleuses" après que le journal eut écrit que le Trésor avait soutenu Fortis en toute discrétion à hauteur de 3 milliards d'euros.

M. Reynders a renvoyé le journal et son rédacteur en chef à leurs responsabilités. Le ministre des Finances, Didier Reynders, avait indiqué le 27 octobre qu'un crédit-pont de 3 milliards d'euros avait été prévu afin de donner les moyens à Fortis-groupe de couvrir ses échéances de payement.

Selon M. Reynders, "le Standaard a cherché à donner l'impression que des informations avaient été cachées". Vu l'importance du dossier, le ministre estime l'affaire "scandaleuse".

Leterme dément

Le porte-parole du premier ministre Yves Leterme a démenti samedi que les autorités ont caché l'aide apportée par le Trésor belge au bancassureur Fortis à concurrence de 3 milliards d'euros.

Il renvoie à des propos précédemment tenus par le ministre des Finances, Didier Reynders, concernant le crédit-pont de 3 milliards d'euros à Fortis Holding.