Avec déjà 10 millions d’utilisateurs dans le monde, le réseau social de géolocalisation Foursquare arrive progressivement en Europe après avoir séduit les Américains. "Mais il faudra encore deux ans avant que Foursquare ne s’impose vraiment en Belgique", prévoit Désiré Dupas, project manager chez SheepStudio, une agence de communication spécialisée dans les médias sociaux.

Les opportunités offertes par le réseau social, tant pour le consommateur que pour les entreprises, en particulier dans l’Horeca, sont nombreuses. Avec leur smartphone, les particuliers peuvent identifier les lieux d’intérêt à proximité de l’endroit où ils se trouvent, réaliser un "check-in" dans les lieux visités et laisser des commentaires. Le "check-in" leur permet de gagner des points et parfois de bénéficier de promotions. Pour ajouter à l’aspect ludique, le client le plus fidèle (celui qui aura totalisé le plus grand nombre de "check-in") devient "maire" du lieu en question et peut être récompensé par des offres spéciales si elles sont prévues par le commerçant. "Pour les entreprises, cela permet de générer de la publicité gratuite et d’obtenir un feedback. Nous conseillons à 85 % des firmes en B-to-C de s’inscrire sur Foursquare, ne serait-ce que pour contrôler l’information qui y est postée, car il peut être dangereux de laisser un quidam créer une page pour la société".

Deux grandes chaînes belges ont ainsi tenté l’aventure cet été. Les restaurants Quick de Bruxelles ont été les pionniers en lançant une offre temporaire en juin dernier, promettant un cheeseburger gratuit aux clients réalisant un "check-in". L’action a permis de totaliser une centaine de "check-in" par jour. "Le but n’était pas de recruter de nouveaux clients, mais de générer de la conversation autour de Quick et de montrer que la chaîne est innovante et proche du consommateur", explique Matthieu Vercruysse, manager chez Isobar, l’agence de marketing à l’origine de cette campagne. Mais l’expérience s’est entachée d’un problème de communication en interne, qui a laissé quelques clients réclamant leur hamburger gratuit sur le carreau. "Le plus difficile dans la mise en place d’une telle campagne n’est pas au niveau digital, mais dans la formation des équipes par rapport à ces nouveautés."

En août, les supermarchés Red Market se sont également lancés sur Foursquare en proposant quelques offres spéciales, comme un Mars Ice Cream gratuit ou 5 % de réduction sur les achats effectués entre 7h et 8h30 du matin. Avec une centaine de "check-in" en trois semaines, Birger Vanacker, marketing manager chez Red Market, se dit satisfait et prêt à recommencer: "Foursquare n’est pas encore assez connu que pour générer des résultats significatifs, mais c’est innovant et dans la logique de notre stratégie social media. Et le réseau ne rassemble pas que des jeunes, les participants avaient entre 20 et 55 ans."