Cette annonce, publiée dans un communiqué, intervient alors que le groupe avait prévenu en août qu'il entendait améliorer la rentabilité de ses activités de marché au travers d'une réduction de coûts d'environ 450 millions d'euros à l'horizon 2022-2023.

Des suppressions de postes sont aussi envisagées au sein des directions centrales, qui incluent entre autres les ressources humaines et la communication.