Fuji Xerox, géant mondial d'appareils de reprographie désormais contrôlé à 100% par le japonais Fujifilm, a annoncé lundi qu'il n'allait pas renouveler en 2021 un accord de distribution avec l'américain Xerox, ce qui va lui permettre de se développer hors Asie-Pacifique.

Après avoir échoué à fusionner avec Xerox, Fujifilm a racheté en fin d'année dernière la part résiduelle de 25% que le groupe américain détenait encore dans leur coentreprise historique Fuji Xerox, présente en Asie-Pacifique uniquement.

Cependant ce divorce avait laissé en place un partenariat en vertu duquel Fuji Xerox fournissait des produits à Xerox. Cet accord fixait aussi la répartition géographique du marché entre les deux sociétés pour qu'elles n'entrent pas en concurrence: à Fuji Xerox l'Asie-Pacifique, et à Xerox le reste du monde.

Cet accord ne sera pas renouvelé à son échéance le 31 mars 2021, ce qui va ainsi "ouvrir la voie" à une expansion mondiale des activités de Fuji Xerox, selon un communiqué publié lundi.

L'entreprise sera rebaptisée "Fujifilm Business Innovation Corp." après l'expiration de l'accord, est-il précisé.

Fuji Xerox compte actuellement une vaste clientèle d'entreprises et d'institutions publiques en Asie-Pacifique, et ses ventes annuelles sont supérieures à 1.000 milliards de yens, soit plus de 8 milliards d'euros.

L'entreprise a fait l'objet d'une vaste restructuration ces deux dernières années, avec 10.000 suppressions de postes, alors que les nouvelles technologies limitent toujours plus le recours au papier.