General Motors (GM) entend négocier au finish avec le syndicat United Auto Workers (UAW) pour mettre fin à la grève qui paralyse le groupe depuis 25 jours.

Selon l'agence Reuters, GM en a prévenu le syndicat. Le groupe serait d'ailleurs frustré de n'avoir reçu aucune réaction formelle. 

Le travail est à l'arrêt depuis le mois dernier dans des dizaines de sites du constructeur automobile (Chevrolet, Buick, Cadillac et GMC) en raison d'un conflit social portant notamment sur les salaires et les avantages sociaux. 

C'est la plus longue grève chez GM depuis 1982. Environ 48.000 travailleurs se sont ralliés aux actions. Des experts estiment l'impact financier de cette grève à plus d'un milliard de dollars.