Le plus grand constructeur automobile américain a affirmé que ces suppressions d'emploi sont la conséquence de la baisse des ventes de véhicules.

General Motors a annoncé vendredi des pertes de 2,5 milliards de dollars au troisième trimestre. La société a déclaré qu'elle risquait de manquer de liquidités avant la fin de l'année.