Le constructeur automobile américain General Motors (GM) a indiqué lundi que 6.000 ouvriers supplémentaires avaient accepté son programme de départs volontaires aux Etats-Unis, ce qui doit permettre de ramener ses effectifs à 48.000 ouvriers cette année comme prévu par le groupe. Ces départs sont pour la plupart effectifs depuis samedi, a précisé GM dans un communiqué.

Avec ce nouveau volet de départs volontaires, quelque 66.000 ouvriers ont accepté un guichet départ chez GM depuis 2006, a précisé le constructeur. Les effectifs étaient encore de 105.000 environ fin 2005.

GM, qui a émergé de faillite le 10 juillet considérablement amaigri et recentré sur ses actifs les plus sains, veut ramener ses effectifs d'ouvriers aux Etats-Unis à 40.000 d'ici 2010, contre encore 62.000 fin 2008.

Avec ces 6.000 nouveaux départs, le groupe emploie désormais 229.000 personnes dans le monde. Il veut ramener cet effectif global sous les 200.000 d'ici la fin de l'année. Les effectifs mondiaux avaient atteint un pic de 600.000 chez GM en 1962.