Le groupe internet américain Google, exploitant le moteur de recherche du même nom, a publié mardi un bénéfice net de 372,2 millions de dollars pour le 4e trimestre 2005, en hausse de 82pc sur un an, pour un chiffre d'affaires également presque doublé.

Google a toutefois manqué la cible fixée par les analystes de Wall Street en terme de bénéfice, en raison d'un taux d'imposition plus élevé que prévu, ce qui était sévèrement sanctionné après la clôture de la séance officielle. Calculé par action, le bénéfice net du quatrième trimestre est ressorti à 1,22 dollar contre 71 cents il y a un an (sur une base diluée), a souligné Google dans un communiqué. Le bénéfice par action hors éléments exceptionnels, s'est affiché à 1,54 dollar, restant toutefois nettement inférieur aux prévisions des analystes. Ceux-ci tablaient en moyenne sur 1,76 dollar, d'après le consensus de l'agence First Call. Le groupe a expliqué cette rentabilité en deçà des attentes par une fiscalité défavorable. La différence s'explique notamment par des dépenses plus élevées que prévu pour développer l'activité à l'international. Pour 2006, le taux devrait être d'environ 30pc, a ajouté le groupe. Le chiffre d'affaires trimestriel, tiré par les recettes publicitaires, a progressé de 86pc à 1,92 milliard de dollars. Sur l'ensemble de 2005, le bénéfice net de Google a bondi de 267 pc à 1,465 milliard de dollars - contre 399,12 millions en 2004 -, pour un chiffre d'affaires global en hausse de 92 pc à 6,14 milliards.

A l'ouverture de Wall Street jeudi, l'action Google perdait pratiquement 10pc à 391 dollars.

© La Libre Belgique 2006