Cette annonce devrait être faite à l'occasion de la venue à Paris le 19 juin du PDG de la société américaine, Eric Schmidt. Contacté par l'AFP, Google France a déclaré "ne pas commenter les rumeurs".

Selon le quotidien économique, la France servira de marché test. Les internautes français sont en effet parmi les plus gros utilisateurs de Google, tandis que les sites d'échanges vidéos comme le français Dailymotion et l'américain MySpace rencontrent un franc succès dans l'Hexagone.

Le moteur de recherche américain tenterait actuellement de convaincre les grandes chaînes européennes de diffuser leur contenu sur YouTube: France Télévisions aurait déjà donné son accord pour certains programmes de France 4, selon Les Echos. Un partenariat du même type a déjà été signé en mars avec la BBC, rappelle le quotidien. Plusieurs chaînes françaises (TF1, Canal Plus ou M6) auraient également été contactées. Google leur proposerait dans un premier temps de diffuser leurs programmes sur des pages à leurs couleurs. Dans un deuxième temps, l'accord devrait porter sur un partage des revenus publicitaires, comme c'est déjà le cas aux Etats-Unis.