Le gouvernement grec a de nouveau très légèrement adouci le contrôle des capitaux qui pèse sur le pays, autorisant désormais les particuliers à transférer 500 euros par mois à l'étranger, selon un décret paru mardi.

Selon ce décret datant de lundi et paru mardi dans le Journal officiel, les particuliers peuvent transférer 500 euros par mois hors de Grèce, et 5.000 euros par trimestre à des enfants qui font leurs études à l'étranger. Voire 8.000 euros par trimestre, sur présentation de justificatifs, si les frais sont élevés.

En revanche, la limite de retrait hebdomadaire à l'intérieur du pays n'a pas bougé depuis l'instauration de ce contrôle, le 29 juin : c'est toujours 420 euros, retirables en une fois, alors qu'au début du contrôle, les particuliers ne pouvaient retirer que 60 euros par jour.

Les entreprises peuvent transférer de l'argent plus facilement, afin de payer les exportations, mais dans une limite serrée et en respectant les priorités. Ainsi, font partie des priorités numéro 1 le paiement de produits vitaux comme les médicaments, le carburant, l'alimentation.

La catégorie numéro 2 concerne la fabrication des produits finis destinés à l'exportation d'une part, ou à la santé publique, la sécurité ou le bien-être de la population d'autre part, et le tourisme. La catégorie 3 regroupe les autres paiements.