Ce règlement transactionnel trouve son origine dans la divulgation tardive d'informations privilégiées et dans la diffusion par Greenyard SA "d'informations fausses et trompeuses concernant une contamination à la listeria dans son usine de légumes surgelés en Hongrie".

La FSMA considère que cette information revêtait un caractère privilégié. "Bien que la société ait été en possession le 3 juillet 2018 au plus tard de tous les éléments lui permettant de divulguer cette information privilégiée, elle ne l'a publiée que le 13 juillet 2018. Selon la FSMA, Greenyard SA n'a de ce fait pas respecté l'obligation qui était sienne de publier une information privilégiée dès que possible", explique l'autorité.

Dans un communiqué de presse daté du 4 juillet 2018, Greenyard SA a de plus "présenté de manière fausse et trompeuse un certain nombre d'éléments quant à la gravité de la situation". La FSMA explique que l'entreprise a ainsi diffusé des informations qui "ont donné, ou ont été susceptibles de donner, des indications fausses ou trompeuses en ce qui concerne le cours de l'action".

"Greenyard SA savait ou aurait dû savoir que ces informations étaient fausses et trompeuses. Selon la FSMA, Greenyard SA a ce faisant commis une violation de l'interdiction de manipulation de marché", conclut la FSMA.