L'offre de rachat de l'Autrichien Greiner ne prend pas en compte les prévisions améliorées pour l'exercice 2021, a regretté jeudi Recticel, en réaction à un document que Greiner a soumis mercredi au régulateur financier FSMA. "Le projet soumis ne tient pas compte de nos prévisions revues pour l'année, publiées hier (mercredi) matin dans notre mise à jour commerciale", relève le spécialiste des mousses isolantes. Recticel prévoit désormais un bénéfice brut ajusté (EBITDA) entre 123 et 133 millions d'euros. Cela inclut également la contribution de FoamPartner, récemment acquis.

Les perspectives améliorées sont intervenues alors que le fabricant de plastique autrichien Greiner a lancé une offre de rachat. Recticel indique jeudi avoir appris que l'entreprise autrichienne avait remis une proposition à la FSMA, ce qui n'est pas au goût de la société belge. "Ce projet est déposé avant toute discussion avec Recticel et avant une réunion entre Greiner et les représentants de notre conseil d'administration prévue le lundi 24 mai à Bruxelles", s'offusque Recticel. Le CA de cette dernière se positionnera sur l'offre de rachat après la réunion de lundi prochain.

Greiner et Recticel collaborent depuis plusieurs décennies. En 1992, ils ont formé une joint-venture, Eurofoam, que Greiner a rachetée à 100 % l'an dernier. La semaine dernière, Greiner a lancé une OPA sur Recticel et a confirmé un accord pour reprendre la participation de 27,03 % de la Compagnie du Bois Sauvage, principal actionnaire de Recticel, à un prix de 13,50 euros par action.