L'ensemble du personnel des Editions Dupuis, à Marcinelle, est en grève depuis vendredi matin, de même que celui du centre de stockage et de commande de l'entreprise implanté sur le site de Martinrou, à Fleurus.

Le mouvement a été déclenché à la suite de l'annonce du licenciement sec de deux des responsables de l'entreprise par l'administrateur délégué de «Media Participations », Claude de Saint Vincent.

Les deux responsables licenciés sont le directeur éditorial, Claude Gendrot, et le directeur de l'informatique, Alain Slamion, l'un et l'autre licenciés «pour faute grave ». Ces deux responsables faisaient partie des neuf cadres qui avaient, il y a quelques jours, proposé le rachat des Editions Dupuis à «Media Participations », en compagnie du directeur général démissionnaire, Dimitri Kennes.

Ces cadres avaient mis sur la table une somme de 102 millions d'euros, soit le même montant mis par «Media Participations » pour racheter Dupuis à la CNP d'Albert Frère il y a deux ans.

L'annonce de ce double licenciement a suscité cet arrêt de travail immédiat, vendredi matin. L'administrateur-délégué Claude de Saint-Vincent et Patrick Ferry, le directeur financier de «Media Participations », rencontraient vendredi des responsables syndicaux dans les locaux de Dupuis, rue Destrée à Marcinelle, tandis que le personnel en grève attendait devant les bâtiments les résultats de cette négociation.

La durée de cette grève reste indéterminée au stade actuel.