La direction du centre de distribution de Decathlon à Willebroek a envoyé mardi soir un huissier pour interrompre la grève. Selon le syndicat BBTK, la direction ne donne pas d'espace au dialogue. Lundi et mardi, le personnel du centre de distribution a fait grève et la zone de chargement/déchargement a été bloquée par des camions. Le personnel est insatisfait du retrait d'une prime et de la manière avec laquelle la direction a introduit le travail en soirée et de nuit. Le personnel reproche aussi d'avoir fait appel à des intérimaires durant la crise du coronavirus.

Mardi, les syndicats avaient indiqué que la direction était prête à tenir une réunion, mais la secrétaire du BBTK, Diana Minten, a déclaré qu'il n'y avait jamais eu de véritable dialogue. "La direction s'est montrée intimidante envers des travailleurs. Finalement, ils ont opté pour une action totalement différente de la discussion".

Mardi soir, la police et un huissier sont intervenus pour interrompre la grève et lever les blocages. Les camions ont pu de nouveau atteindre l'entrepôt.

Les syndicats se concertent ce mercredi matin sur de nouvelles étapes.