Les travailleurs du transporteur américain Fedex à l'aéroport de Liège ont décidé mardi soir d'une grève de 48 heures, ont confirmé des responsables syndicaux de la FTGB et de la CNE. Aucun avion n'a donc été déchargé cette nuit sur le tarmac de Bierset. Les travailleurs ont décidé, à l'issue de plusieurs assemblées, d'une grève de 48 heures, qui devrait donc durer jusqu'à jeudi soir. "Si tout se passe bien, le travail reprendra vendredi matin", a confirmé Fuat Agirbas pour la CNE.

En conséquence, 11 avions qui ont atterri durant la nuit dernière à Liège n'ont pas été déchargés, a expliqué à l'agence Belga Hassan Lyazghi, président de la délégation syndicale FGTB Metal Fedex Liège.

Les syndicats rencontrent ce mercredi matin le ministre-président wallon Elio Di Rupo et les principaux ministres wallons concernés.

Les travailleurs de Fedex à Liege Airport sont sous le choc après l'annonce par le transporteur américain de son intention de supprimer 671 emplois sur son site de Bierset. "Il s'agit d'un nouveau tsunami social pour la région de Liège", déplore Hassan Lyazghi. "Les travailleurs sont anéantis", confirme son collègue du syndicat chrétien.