La société japonaise Nintendo délocalise une partie de sa production de jeux vidéo Switch hors de la Chine vers un autre pays asiatique, afin d'adoucir l'impact des taxes douanières sur les produits fabriqués en Chine, indique mercredi The Wall Street Journal. Nintendo suivrait aussi l'exemple d'autres entreprises actives en Chine. Le groupe technologique taïwanais Foxconn a annoncé qu'il serait prêt à déplacer l'assemblage des iPhone pour Apple hors de Chine si besoin.

Le société nippone Sharp, contrôlée par Foxconn, a indiqué la semaine dernière que la production de PC sera déplacée de Chine vers Taïwan ou le Vietnam.