La guerre des prix qui agite le petit monde de la grande distribution depuis quelques années ne devrait pas encore connaître de trêve cette année. Le ton a été donné mercredi par la chaîne de supermarchés Delhaize, qui avait été plutôt passive sur ce front-là en 2005. Prenant de court ses concurrents, Arthur Goethals, son directeur pour l'Europe de l'Ouest et centrale, a annoncé une diminution de prix de 1 à 1,5pc en moyenne sur 1000 produits de marques. «Notre but est ainsi de nous aligner sur les tarifs de notre principal concurrent, Super GB. Et de ne pas dépasser les prix de Carrefour de 2pc ni ceux de Colruyt de 5pc», a-t-il indiqué.

A l'instar des autres distributeurs, Delhaize compare régulièrement ses prix avec ceux de ses rivaux. Chaque semaine, les équipes de l'enseigne au lion relèvent ainsi les tarifs d'environ 6000 produits de qualité comparable dans 170 magasins des 8 principales chaînes concurrentes (Super GB, Carrefour, Colruyt, Champion, Match, Intermarché, Aldi et Lidl), ce qui revient chaque année à noter plus de 14 millions de prix.

Afin d'atteindre ses nouveaux objectifs, Delhaize a affiné sa méthodologie de prix avec l'aide d'Alain Bultez, un professeur d'université spécialiste en études économétriques de marchés. La principale nouveauté est que les comparaisons de prix sont désormais effectuées par article et non plus par panier de produits comme le fait «Test-Achats». Ce nouveau système de calcul a entraîné la diminution de prix du millier de produits, annoncée hier.

Pourquoi lancer une telle offensive maintenant? «Pour effacer la mauvaise perception en termes de prix dont souffre Delhaize auprès du client», répond Arthur Goethals en rappelant qu'avec ses marques propres et «365», Delhaize «propose des prix pour tous les budgets». Et pour regagner des parts de marché face à une concurrence plus agressive? «Notre part de marché augmente chaque année depuis 7 ans, elle est de 26pc», se défend-il. Mais cette augmentation, reconnaît-il, est surtout due à l'intégration des 43 Cash Fresh rachetés en 2005. Ces points de vente, situés dans le nord-est de la Flandre, passeront sous la bannière Delhaize endéans les 2 ans. Cela dit, le prix n'est pas roi chez Delhaize, qui entend profiter de cette annonce pour mettre en avant ses autres atouts (qualité et diversité de son assortiment qui compte jusqu'à 18000 références) via une campagne de communication dont le mot d'ordre est: «Vivez comme vous voulez».

Nouvelle expansion

Enfin, 2006 sera aussi placé sous le signe de l'expansion avec l'ouverture de sept supermarchés (notamment au Luxembourg et en Allemagne) et de 21 magasins de proximité (Proxy, City et Shop'n go).

© La Libre Belgique 2006