Le fabricant américain d'ordinateurs personnels et d'imprimantes HP Inc a rejeté une offre de reprise revue à la hausse émanant de son concurrent Xerox et appelle ses actionnaires à en faire autant. 

Selon HP, cette offre inamicale, qui le valorise à 35 milliards de dollars; est trop basse et pas dans l'intérêt de ses actionnaires. Xerox tente depuis plusieurs mois de racheter son concurrent, sans succès. Il est actuellement occupé à s'adresser directement aux actionnaires du fabricant d'ordinateurs et imprimantes. HP s'est dit ouvert à l'idée d'une fusion avec Xerox, mais à ses conditions.

HP travaille à un plan stratégique qui selon ses dires doit générer de la valeur. Le groupe a également adopté un plan d'une durée d'un an pour se protéger d'un rachat par Xerox. Cette "pilule empoisonnée" donne notamment le droit aux actionnaires de HP d'acheter de nouvelles actions à un prix réduit si une entité venait à s'emparer d'au moins 20% des actions flottantes de l'entreprise, ce qui devrait rendre plus difficile toute prise de contrôle non désirée. HP a aussi annoncé des rachats d'actions propres à hauteur de 15 milliards de dollars au cours des prochaines années.