Les fonds, qui seront alloués sous forme de subventions sur cinq ans, cibleront des programmes susceptibles d'obtenir des résultats à court terme. "L'objectif est de réduire les émissions de gaz à effet de serre aussi rapidement que possible", a déclaré à l'AFP Per Heggenes, directeur général de la fondation.

"Si vous réduisez d'une tonne les émissions de gaz à effet de serre cette année, c'est beaucoup plus efficace que si vous le faites dans cinq ans", a ajouté M. Heggenes.

Les fonds promis mercredi s'ajoutent aux 500 millions d'euros que la fondation a déjà engagés dans des initiatives climatiques pour les cinq prochaines années, a-t-elle affirmé.

Remplacer les générateurs diesel

Bien qu'aucun projet spécifique n'ait été désigné pour en bénéficier, M. Heggenes a cité en exemple la nécessité de remplacer les centaines de milliers de générateurs diesel utilisés dans les communautés à faibles revenus de nombreux pays en développement et de créer des réseaux énergétiques alimentés par des énergies renouvelables.

"Nous voulons que les organisations se manifestent et disent: 'C'est ce que nous voulions faire à grande échelle, mais nous n'avions jamais eu le financement pour le faire'", a indiqué M. Heggenes.

La fondation a déclaré qu'elle serait également intéressée par des projets menés conjointement avec différents partenaires afin de permettre d'injecter davantage de fonds dans des projets, notamment en aidant à "dé-risquer les investissements" qui ont du mal à décoller.

L'annonce de la Fondation Ikea intervient à la veille d'un sommet virtuel sur le climat organisé par le président américain Joe Biden jeudi et vendredi.