Le géant suédois projette de devenir le Zalando de l’ameublement

Si Ikea ne projette plus d’ouvertures de megastores tels qu’on les connaît aujourd’hui et planche davantage sur des surfaces de plus petite taille, dans les centres urbains (Bruxelles figurerait sur la short list), c’est surtout sur Internet que se prépare la véritable révolution. Peu attractif dans ce segment à l’heure actuelle, Ikea envisage cependant une nouvelle offre qui risque bien de bouleverser l’ensemble du marché.

Le géant suédois envisage en effet de créer une plateforme basée sur le modèle de Zalando ou Amazon, regroupant bien évidemment toute son offre, mais aussi celle de ses concurrents dans le secteur de l’ameublement. Dans une interview accordée au Financial Times, Torbjörn Lööf, PDG de la société mère Inter Ikea, a ainsi déclaré que la société testera bientôt l’opportunité de vendre ses produits via une plateforme internet existante. Les discussions avec les partenaires ont pris plus de temps que prévu, mais le lancement serait imminent. Le PDG ne veut pas encore révéler un nom, mais il semblerait que ce ne soit pas Amazon.

Dans le même temps, Ikea examine également la possibilité de créer elle-même une plate-forme mondiale. Le PDG pense à un modèle situé entre le site Web Ikea et les grandes boutiques en ligne. “Il y a énormément de possibilités à explorer, comme Zalando, une sorte de plate-forme pour la mode et le vêtement. Je pense que c’est un domaine très intéressant à explorer.”

Si Ikea envisage d’ouvrir un tel webshop à la concurrence, c’est avant tout pour prendre les devants. “Tout le monde veut être maître de son destin. Nous verrons une telle plate-forme se développer dans les cinq à dix prochaines années”, a-t-il déclaré.

Le tout s’inscrit dans une nouvelle stratégie mise récemment en place par Ikea. La société teste actuellement de nouveaux concepts, tels que le commerce électronique, la location de mobilier et l’ouverture de petits magasins en ville.