Sur le coup de 14h30, l'action Inbev a perdu 5 pc, à 47,2 euros, sur fond de rumeurs relatives à une manoeuvre de défense du brasseur Anheuser-Busch, qu'Inbev souhaite reprendre. Cette opération est dans l'air depuis plusieurs semaines. Selon des sources informées, le brasseur belgo-brésilien serait prêt à mettre 46 milliards de dollars sur la table (29,6 milliards d'euros).

Mais les propriétaires d'Anheuser-Busch ne seraient pas prêts à abdiquer. Le week-end dernier, The Sunday Times affirmait ainsi que le groupe américain avait consulté Goldman Sachs et Citigroup afin de repousser l'offre d'Inbev.

Cette manoeuvre aurait pour conséquence de forcer le groupe belge à augmenter son offre. Selon le quotidien britannique, Inbev aurait déjà discuté avec JPMorgan, Santander, BNP Paribas et Merrill Lynch d'un "package" financier de 50 milliards de dollars. Par ailleurs, le marché craint également un dividende inférieur aux 2,44 euros brut distribués l'an passé aux actionnaires d'Inbev.