Le groupe belgo-brésilien InBev va-t-il arriver à racheter le brasseur américain Anheuser-Busch ?

Anheuser-Busch est déjà actionnaire à 50 pc (mais avec seulement 44 pc des droits de vote) de Modelo et viserait le solde de 50 pc afin d'atteindre une taille qui le rendrait inattaquable.

Même si ce scénario a fait bondir le titre Grupo Modelo, il n'est pas pour autant acquis. Tout d'abord, le CEO du groupe mexicain, Carlos Fernandez, qui siège aussi au conseil d'administration d'Anheuser-Busch, avait fait comprendre dans un courriel qu'il voulait que Modelo - une entreprise familiale qui fabrique notamment la fameuse Corona - reste indépendante.

Pas de déclaration

De plus, il faudrait convaincre tous les actionnaires d'Anheuser-Busch qu'une telle opération est plus créatrice de valeur que l'OPA proposée par InBev.

On sait que c'est August Busch IV, CEO et actionnaire du groupe américain, qui s'est jusqu'à maintenant montré le plus opposé à une reprise par InBev même s'il n'a fait aucune déclaration en ce sens depuis l'annonce de l'offre.

La famille Busch n'est toutefois que le troisième actionnaire derrière Barclays Global Investors (qui a une participation de 6,1 pc) et le milliardaire Warren Buffett (qui a 5 pc via le holding Berkshire Hathaway). De plus, à part August Busch III, le père de l'actuel CEO, aucun membre de la famille ne détient plus de 1 pc.

Il sera donc crucial de voir quelle sera l'attitude des autres actionnaires dont notamment Warren Buffett que l'on avait dit favorable à l'offre.

Action en baisse

En attendant, le titre InBev a marqué une pause vendredi (- 1,55 pc à 49,43 €) après avoir gagné plus de 6 pc la veille. Certains analystes ont quelque peu revu leur opinion après la conference call organisée jeudi. D'après eux, l'acquisition du brasseur américain devrait entraîner une diminution de valeur pour les actionnaires d'InBev pendant la première année. C'est ainsi que Banque Degroof a revu son objectif de cours à la baisse (de 64 € à 55 €).

L'action Bud cotée à New York, elle, a peu évolué, tournant autour de 61,5 dollars soit au-dessous du prix offert (65 dollars par action).

A noter que l'action Heineken a connu hier une forte baisse (- 5 pc). Selon un analyste, le brasseur néerlandais pourrait pâtir d'un rachat d'Anheuser-Busch par InBev dans la mesure où le nouveau groupe pourrait se montrer plus agressif en particulier aux Etats-Unis où le brasseur néerlandais a une forte présence.